Select Page

Qui suis-je?

Je me nomme Mélanie Demers. J’ai complété un baccalauréat en sciences infirmières à l’Université Laval à Québec et un microprogramme de 2e cycle en alimentation fonctionnelle et santé au même endroit. J’ai travaillé pendant 10 ans dans un centre tertiaire en cardiologie, pneumologie et chirurgie bariatrique. Pendant ces années, j’ai touché à tout: soins critiques, cardiologie, pneumologie, chirurgie abdominale, prévention des infections. Puis, j’ai touché à la réadaptation en cardiologie. Mon expérience de travail m’a permis de travailler avec des gens atteints de maladies chroniques invalidantes, mais aussi des cancers. En fait, le cancer constitue probablement l’épidémie de nos temps modernes.

Je me suis donc demandée s’il était possible de prévenir ces conditions de santé qui touchent les adultes, mais aussi, de plus en plus, les enfants. Mes recherches m’ont amené à découvrir que tout ce qu’il y a de présent dans notre environnement affecte notre santé, que ce soit de façon positive ou négative. Est-ce normal qu’un enfant décède d’une maladie chronique avant ses parents? Pour moi, cela ne fait aucun sens. De plus, la façon dont fonctionne le système de santé actuel n’invite pas les gens à prendre en main leur santé, car il vise essentiellement le traitement après que la personne a été atteinte. À mon avis, cela déresponsabilise les gens quant à leur santé. Dans la tête de plusieurs d’entre eux, c’est le médecin qui doit penser à tout, et surtout, elle est mieux d’être efficace cette pilule!

“Nous allons tous mourir un jour”, me direz-vous. C’est vrai et c’est la seule certitude qu’on a dans la vie. Mais, est-ce nécessaire de souffrir pendant 10 ans avant de trépasser? Pensez-vous que la chimiothérapie et la radiothérapie, dans le cas du cancer, c’est une période facile à vivre et remplie de bonheur? Pensez-vous qu’être incapable de se laver seul ou de se déplacer sans être essoufflé, c’est ça vieillir? À ces questions, je peux répondre de façon très précise, car dans un hôpital, on voit des gens dans ces situations tous les jours. Est-ce qu’ils rêvaient de finir leurs jours dans cet état? Jamais personne ne m’a répondu “oui”. Si vous aviez le choix entre mourir d’une maladie chronique (cancer, maladie pulmonaire, insuffisance cardiaque, etc.) après avoir souffert pendant 10 ans à l’âge de 70 ans ou de mourir paisiblement de vieillesse, dans votre sommeil, à l’âge de 90 ans, lequel choisiriez-vous?

Voilà pourquoi j’ai créé ce blog. Je pense qu’il est impératif de se responsabiliser face à notre santé, car ce ne sont pas les médecins, ni les compagnies pharmaceutiques, ni les gouvernements qui le feront à notre place. La solution? S’informer et faire des choix éclairés en pesant bien les pour et les contres avant de tomber malade, mais aussi lorsqu’on a besoin du système de santé. Car, je ne vous dit pas d’éviter à tout prix les hôpitaux, des vies y ont été sauvées. Cependant, je dis  simplement d’y aller lorsque c’est absolument nécessaire et pour les bonnes raisons!

Mon but n’est absolument pas de vous faire peur, mais de vous sensibiliser et de vous inciter à vous poser des questions. Vous ne pourrez pas tout éviter, mais vous aurez la possibilité de choisir. N’oubliez pas que le corps est doté de pouvoirs exceptionnels pour se détoxiquer. Cependant, il est comme un verre, plus vous en ajoutez, plus il risque de déborder, c’est-à-dire que c’est l’accumulation sur une longue période, de plusieurs substances nocives, qui crée la maladie chronique. Et si vous êtes déjà dans cette condition? Je crois fermement que le fait de prendre votre santé en main va améliorer votre état et si ce n’est pas le cas, vous n’aurez plus l’impression d’être à la merci des autres, car vous agirez de façon à vous aider.

J’espère que mes articles vous feront prendre conscience de ce qui vous entourent. Si certains articles vous touchent plus particulièrement ou si vous avez des questions, n’hésitez pas à me laisser un commentaire sous l’article en question et je me ferai un plaisir de vous répondre. Si vous avez des sujets sur lesquels vous aimeriez en apprendre plus, vous pouvez m’envoyer vos suggestions à sante@santemelaniedemers.com